Drogue en conduisant : les chiffres explosent en 2017

Quels sont les chiffres de 2017 pour drogue au volant? Comment lutter contre? Découvrez les résultats et les solutions avec Mon Amende

Drogue au volant, les chiffres explosent en 2017 sur tout le territoire Belge

A l'heure où nous parlons, la police Belge mesure systématiquement si le conducteur est sous l'emprise de la drogue quand le test d'alcoolémie est positif. De plus, le risque d'un accident mortel est très élevé si le conducteur a mélangé cannabis et alcool.
Le fait de conduire sous l'emprise de cannabis multiplie le risque de provoquer un accident puisque cela réduit votre vitesse de réflexion face aux situations d'urgence. Un bon nombre de conducteurs n’ont pas conscience des risques de conduire après avoir pris de la drogue et que c'est un délit passible d’emprisonnement. D’ailleurs, un rappel de la loi et des dangers encourus fera l'objet d'une nouvelle campagne sur la sécurité routière dans un futur proche. C’est également l’occasion de rappeler que tout refus de se soumettre au test est équivalent à un test positif et que tous les utilisateurs de la route sont concernés.

Les contrôles de stupéfiants vont être renforcés sur la route

Lorsque les policiers de Boraine remontent les files des voitures et effectuent des contrôles quotidiens, ils repèrent parfois à l'odeur, des conducteurs qui ont fumé du cannabis, détectant les effluves s'échappant des fenêtres du véhicule. Ce comportement  est de plus en plus commun, et malgré cela loin d'être anodin, puisque selon les dernières statistiques officielles de la sécurité routière belge, plus de 20 % des personnes décédées sur routes en 2017 ont été tuées dans un accident impliquant un conducteur sous l'emprise de la drogue.

Alors que ce début de vacance est classé rouge dans le sens des allés-retours, et que cette année s'est traduit par une forte hausse de nombre d'accidents mortels sur le route, l’Etat a décidé de renforcer les contrôles de stupéfiants au volant. Ces contrôles permettront de détecter en quelques minutes si un conducteur a consommé de la drogue. Et aussi, ces contrôles seront désormais bien plus rapides qu'avant.

 

Selon les derniers chiffres disponibles, plus de 100 000 contrôles de stupéfiants au volant sont effectués chaque année. C’est seulement, dans le cas d'un accident mortel que le dépistage de drogue est obligatoire.

Cependant des dépistages inopinés peuvent être faits à n'importe quel moment, même lorsque le véhicule est à l'arrêt, moteur coupé. Ainsi, un conducteur peut être contrôlé positif plusieurs heures après la prise de stupéfiants.

 

Le nombre de morts sur les routes de Belgique a connu une hausse en 2017 et le gouvernement ne cesse d'être critiqué à cet effet. Malgré les mesures prises, malheureusement, la situation ne semble pas s’améliorer. Ainsi, le temps est venu de se mobiliser.

Conduire sous l'effet de la drogue et conduire sous l'emprise de l'alcool est strictement interdit en Belgique. Avec sa campagne de prévention, le gouvernement veut frapper fort. En éliminant des routes, les conducteurs sous effet de la drogue, car ce sont de véritable danger pour eux-mêmes et pour les autres.

Calculez votre amende

Cette semaine 4267 personnes ont déjà eu leur amende ou leur déchéance du droit de conduire calculée par notre algorithme !